AgribioVar : pour une agriculture bio humaine et équitable

Publié le 04 avril 2022

L’équipe d’AgribioVar a présenté les réalisations de l’association, à l’occasion de l’assemblée générale qui s’est tenue le 16 mars, au Val. © G. Lantes

Le bio continue de gagner du terrain dans le Var. L’association des producteurs bio du département est sur tous les fronts pour accompagner cette dynamique et défendre une agriculture biologique à taille humaine, au plus près des territoires.

“L’agriculture biologique telle que nous la voyons à AgribioVar et à la Fnab (Fédération nationale de l’agriculture biologique, ndlr), est un modèle agricole qui doit sans cesse être défendu”, entame Blandine Arcusa, présidente d’AgribioVar, lors de l’assemblée générale de l’association, le 16 mars, au Val. “Il y a eu le combat contre les tomates bio en hiver. Aujourd’hui, avec la grippe aviaire, on nous demande d’élever des volailles qui ne peuvent plus voir le jour, en faisant fi du bien-être animal si cher aux éleveurs bio”, illustre la représentante des agriculteurs bio du département. “Il y a trois ans, une quarantaine d’organisations, dont la Fnab, a créé une plateforme pour une autre Pac, avec des mesures plus vertes, plus équitables, qui favorisent l’emploi en milieu agricole. La nouvelle Pac 2023-2027 n’a malheureusement pas pris en compte ces propositions”, déplore-t-elle encore.

“Malgré tout, nous paysans bio, sommes des paysans résistants et nous restons convaincus de la justesse de nos choix de production. Nous allons, pour beaucoup, au-delà de ce qu’exige notre cahier des charges. De plus en plus de citoyens nous soutiennent et nous devons continuer à militer  pour une agriculture bio paysanne plutôt qu’industrielle“, défend Blandine Arcusa.

Une expertise au service des territoires

C’est dans ce sens qu’AgribioVar accompagne le développement du bio sur le département, en s’attelant à répondre aux nouveaux défis qui se présentent. Notamment auprès des collectivités, de plus en plus nombreuses à solliciter l’expertise de l’association, dans le cadre des Plans alimentaires territoriaux (PAT) et pour répondre à l’objectif de la loi Egalim de porter à 20 % la part de produits bio ou locaux dans les cantines. L’an dernier, trois communes ont, par exemple, été accompagnées sur des projets de retour en régie de la restauration scolaire, ou encore trois autres sur leurs marchés publics de fourniture de repas.

AgribioVar est également engagée auprès de quatre intercommunalités (Golfe de Saint-Tropez, Méditerranée Porte des Maures, Toulon Provence Méditerranée, Provence Verte) dans la mise en place de leur PAT, avec la réalisation de diagnostics de territoires, le dimensionnement des projets et l’accompagnement à la conversion et à l’installation en agriculture biologique de maraîchers en particulier. L’association a également participé à l’installation, à Brignoles, de la plateforme logistique de la SCIC Agribio Provence. Initiée par les producteurs bio du Var il y a des plusieurs années, et longtemps appuyée par AgribioVar, la société d’intérêt coopératif fonctionne désormais de façon autonome, grâce au recrutement d’un directeur et d’un commercial. “C’est une étape importante. Il y a eu beaucoup de travail pour aider au développement et à la structuration de la coopérative, de sorte à organiser la filière d’approvisionnement en produits bio de la restauration collective varoise”, souligne Clémentine Raybaud, animatrice en commercialisation et restauration collective d’AgribioVar.

Accompagner les producteurs individuellement et collectivement

L’équipe salariée de l’association, qui se compose de cinq personnes, continue d’accompagner techniquement et administrativement les producteurs. Sur 2021, 22 agriculteurs, principalement en viticulture, maraîchage et arboriculture ont ainsi été accompagnés dans leur parcours de conversion à l’AB, et 27 porteurs de projets ont reçu un appui à l’installation.

La demande d’améliorations des pratiques reste, en parallèle, importante. Pour y répondre, AgribioVar organise des formations thématiques (15 pour un total de 21 jours et 144 participants) et des réunions techniques d’échanges, ouvertes aux producteurs en activité comme aux futurs installés. Le partage de connaissances techniques passe aussi par une veille réglementaire, dont les résultats sont diffusés via une newsletter mensuelle à plus de 350 destinataires.

L’association s’implique aussi sur des projets collectifs, et anime notamment le collectif ‘épi de blé’, qui rassemble des éleveurs de volailles bio fabriquant ensemble l’aliment pour leurs élevages grâce au matériel installé au LEAP de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Un nouveau projet de GIEE est en cours, de sorte à accompagner le groupe sur de nouveaux axes, parmi lesquels l’amélioration ergonomique de la fabrique, le renforcement de l’approvisionnement local via le développement de partenariats économiquement et éthiquement durables avec les céréaliers, ou encore la mise en place d’un accompagnement par un vétérinaire.

2021 a également vu se concrétiser un nouveau projet collectif, dont l’objet est la valorisation du fumier de cheval. Déjà, AgribioVar travaille à la constitution d’un collectif de maraîchers sur sol vivant, à l’horizon 2023.

Afin de répondre au plus près des besoins et des enjeux, le conseil d’administration a profité de l’assemblée générale du 16 mars pour réunir producteurs et partenaires autour des orientations à définir pour les prochaines années. “L’idée est d’échanger et d’enrichir nos réflexions en écoutant les attentes de nos adhérents et des différentes structures avec lesquelles nous travaillons”, présente Fanny Prache, directrice d’AgribioVar. Intégration des enjeux liés au changement climatique dès l’installation, diversification des productions, sécurisation des débouchés commerciaux et des approvisionnements en restauration hors domicile (RHD), développement de l’accompagnement technique et de l’expérimentation paysanne, ou encore veille réglementaire et administrative, besoin de main-d’œuvre, communication accrue auprès du grand public et des professionnels, et renforcement des synergies entre les organismes agricoles sont apparus comme autant d’axes à travailler dans le futur. élus et salariés d’AgribioVar réaffirment l’engagement de l’association en tant que créateurs de lien et diffuseurs des valeurs et pratiques d’une agriculture biologique de qualité et de proximité.

Gabrielle Lantes


Autres productionsAgriculture biologique AgribioVar