'Au tour du vignoble' : nouveau rendez-vous pro en Côtes de Provence

Publié le 22 juin 2021

Dans les vignes ou aux tables de dégustation, ‘Au tour du vignoble’ se veut une invitation à l’expérience et à la découverte en Côtes de Provence. © G. Lantes

Les vignerons des Côtes de Provence avaient hâte de retrouver leurs différents clients professionnels. Le nouvel évènement, organisé par le CIVP, leur a permis de reprendre contact en marquant le lancement d’une saison pleine d’espoir.

Voilà quelque temps déjà que le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) et le Syndicat des Côtes de Provence travaillent à l’organisation d’un nouveau rendez-vous professionnel, avec la volonté de proposer aux acheteurs et prescripteurs une expérience immersive au cœur du vignoble de l’AOC. C’est dans cet esprit qu’un évènement baptisé ‘Air Provence’ devait remplacer le salon du millésime des Côtes de Provence, l’an dernier. La manifestation avait malheureusement dû être annulée à cause des restrictions sanitaires.

‘Au tour du vignoble’ en Côtes de Provence, évènement organisé en deux volets, vient sonner l’heure des retrouvailles. “Par rapport au contexte sanitaire, nous avons choisi de proposer deux rendez-vous. Même si c’est à une petite échelle, cela nous permet de renouer avec la vie normale, dans le respect des consignes sanitaires. Après cette période si particulière, c’était très important pour notre appellation que les producteurs puissent échanger et retrouver leurs clients”, présente Éric Pastorino, président du Syndicat de l’AOC des Côtes de Provence, à l’occasion du premier rendez-vous qui s’est tenu le 7 juin, à la Magnanerie Saint-Isidore, à Hyères.

Moment de partage et de découverte

Pour commencer la journée, une visite commentée du vignoble était proposée aux visiteurs. Éclairés par Mireille Conrath, œnologue du Syndicat des Côtes de Provence, les participants ont pu découvrir l’histoire, les terroirs et les spécificités qui font la richesse de l’appellation. “On innove avec la présentation du vignoble. C’est une façon de faire découvrir la notion essentielle de terroir, et d’introduire un côté technique très important, pour nos vins et nos rosés en particulier”, souligne Éric Pastorino.

Place ensuite à la dégustation des vins, avec une vingtaine de vignerons présents dans un cadre plutôt intimiste. Pour répondre aux consignes sanitaires, le dispositif de stands a été construit autour d’une logistique allégée, qui n’est pas pour déplaire aux exposants. “C’est simple, c’est sympathique. Nous sommes très contents d’être là !”, se réjouit Arnaud Ramecourt, directeur des ventes du Château Marguerite. “Nous avons traversé une période compliquée, il a fallu faire preuve d’agilité commerciale. Mais nous avons aujourd’hui des liens renforcés avec les cavistes, l’export est reparti et, maintenant, c’est la restauration qui redémarre. Nous sommes donc heureux de pouvoir accueillir nos clients, mais aussi de nous retrouver avec nos confrères producteurs. Très honnêtement, le but premier aujourd’hui n’est pas de faire des affaires, mais bien de profiter de ce moment de rencontres et de partages. Même si nos caveaux sont restés ouverts et que nous avons travaillé pour entretenir les liens avec nos clients, ces rencontres professionnelles nous ont manqué”, témoigne-t-il.

La rencontre est aussi l’occasion de partager le nouveau millésime. “C’est un millésime marqué par le gel, qui a entraîné une forte hétérogénéité des maturités, que les vignerons se sont appliqués à gérer au mieux d’une part ; et qui est caractérisé par un épisode de forte chaleur, d’autre part. Les conditions ont donné de belles expressions aromatiques et de très jolies couleurs. On a une très belle palette de produits, sublimée par le savoir-faire du vinificateur, avec une qualité remarquable, en particulier sur les blancs”, expose Éric Pastorino.

Enfin, le premier rendez-vous professionnel de l’appellation Côtes de Provence est venu marquer le lancement de la saison estivale. “Modestement, on repart avec l’espoir que cette crise sanitaire soit enfin derrière nous. Malgré les difficultés, notre appellation a bien résisté. On a la chance que l’export et la fourchette de prix qui s’est réinstaurée nous aient permis de récupérer des parts de marché en grande distribution. Même si on attend de voir comment se passe cet été, l’AOC Côtes de Provence mon-tre qu’elle est solide”, analyse le président de l’appellation.

Rendez-vous le 21 juin aux Arcs-sur-Argens

Le 21 juin pour le second volet de ‘Au tour du vignoble’, une trentaine de vignerons, du nord de l’appellation cette fois, présenteront le fruit de leur travail, à la Maison des vins Côtes de Provence des Arcs-sur-Argens. Vitrine de l’AOC, la structure a été distinguée dernièrement, en remportant une médaille d’or dans la catégorie promotion aux ‘Trophées de l’œnotourisme 2021’, organisés par Atout France. “On est très fier. Cela met notre Provence à l’honneur au niveau national, et c’est à mettre à l’actif de l’ensemble de l’équipe de notre ODG”, félicite Éric Pastorino.

Ouverte en 1986, la Maison des Vins des Arcs réunit 800 références de vins de près de 300 producteurs au sein d’un édifice de 4 000 m², rénové en 2017. Porte d’entrée sur le vignoble des Côtes de Provence, elle met en valeur les différents bassins de production de l’appellation, dont cinq secteurs sont aujourd’hui reconnus par une dénomination géographique complémentaire : Sainte-Victoire, Fréjus, La Londe, Pierrefeu, Notre-Dame des Anges. Sur place, une équipe de quatre sommeliers accueille les visiteurs et accompagne leurs dégustations. Chaque semaine, une sélection de 16 vins est proposée gratuitement à la découverte. Une offre d’ateliers œnologiques, pédagogiques et gourmands est également mise en place. Lieu incontournable de la ‘Route des vins de Provence’, la maison des vins Côtes de Provence reçoit chaque année quelque 60 000 visiteurs issus d’une trentaine de nationalités différentes.

Gabrielle Lantes


ViticultureCôtes de ProvenceAu tour du vignoble vignerons des Côtes de Provence CIVP dégustation rosé AOC Côtes de Provence caladoc rousseli