Baptiste Gutierrez prend la tête des JA varois

Publié le 10 mars 2020

Baptiste Gutierrez, vigneron et producteur de figues entre Solliès et Hyères, est le nouveau président des Jeunes agriculteurs du Var.

Âgé de 27 ans, Baptiste Gutierrez vient d’être élu à la présidence des Jeunes agriculteurs du Var. Il succède à ce poste à Anthony Sénéquier, qui dirigeait précédemment l’antenne varoise du syndicat.

“Favoriser l’installation des jeunes agriculteurs du départe- ment, et leur permettre de vivre décemment de leur métier“ : l’ambition de Baptiste Gutierrez, le nouveau président des Jeunes agriculteurs du Var, s’inscrit dans la lignée de son prédécesseur à ce poste. “On se connait bien avec Anthony Sénéquier. C’est une passation qui s’effectue dans la continuité de son action.“ Élu le 17 février dernier, Baptiste Gutierrez explique volontiers qu’il ne pensait pas accéder un jour à la présidence du mouvement syndical, qui regroupe les jeunes exploitants agricoles du département. “Mais l’opportunité s’est présentée, et c’était le bon moment“, estime celui qui a débuté son engagement syndical au sein des JA “à 16 ou 17 ans“, alors qu’il poursuivait ses études à Orange : “L’objectif de mon adhésion, c’était de ne pas rester isolé, et d’échanger avec d’autres jeunes comme moi“.

Deuxième génération d’agriculteurs – ses parents sont eux-mêmes viticulteurs –, il est titulaire d’un bac pro ‘Conduite et gestion d’entreprise agricole’ (CGEA) option ‘viticulture’, complété par un BTS ‘viticulture/œnologie’. Depuis son installation en 2012, il a progressivement agrandi son exploitation, qui totalise désormais 12 hectares de vignes, répartis entre La Crau (AOP Côtes de Provence) et la vallée de Sauvebonne, à Hyères (IGP). S’y ajoute 2,5 ha de vergers de figues AOP Solliès, également situés dans la vallée de Sauvebonne.

Ce choix de la polyculture, sur un territoire où la vigne se taille la part du lion est, de son point de vue, une façon de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, et “de diversifier ses sources de revenus“. Un état d’esprit qui se retrouvera aussi au sein l’exécutif qu’il préside désormais : “Je souhaite m’entourer d’agriculteurs issus de filières qui reflètent la diversité agricole du département – élevage, maraîchage, viticulture... – aux postes de vice-présidents et secrétaires généraux adjoints“. Autre volonté qu’affiche d’ores et déjà le nouveau président : celle de “mailler le territoire“, en intégrant un représentant de chaque canton dans sa future équipe.

“Fédérer et motiver les adhérents varois“

Sa préoccupation principale reste toutefois d’aider les jeunes à concrétiser leur souhait de s’installer. Lui même était, à l’époque, passé par le ‘Point accueil installation’ du syndicat, au sortir de ses études. Il s’agissait alors pour lui de prendre le temps de se faire conseiller et aider, afin de valider la pertinence de son futur modèle économique, “et de vivre le plus rapidement possible du fruit de mon travail“. Adhérer aux JA, a également été un plus, lors de la période de pré-installation, comme il le reconnaît bien volontiers : “Ça ouvre indéniablement des portes, et ça facilite les contacts“.

Baptiste Gutierrez – qui demeure pour deux mois encore secrétaire général des JA pour la région Paca – connaît déjà la charge de travail qui l’attend, en plus de la conduite de son exploitation. “C’est une fonction très prenante, très chronophage. On apprend à s’organiser et à rattraper, le soir et le week-end, les heures qu’on ne passe pas dans les vignes, dans le verger ou sur des tâches administratives“, explique-t-il. Si la mission qui l’attend l’enthousiasme – “la difficulté étant de parvenir à fédérer, à motiver les adhérents“ –, il n’envisage pas un instant de faire carrière dans le syndicalisme, comme d’autres le font en politique : “Ce n’est pas un métier, et ce n’est pas mon but dans la vie“, tranche-t-il. Non, il préfère mettre à profit ces deux ans de mandat électif qui l’attendent dans la défense de la profession, au moment où celle-ci est souvent sous le feu des critiques et de l’agribashing. “Un des objectifs est d’être entendu. L’autre est d’essayer de modifier la vision négative qu’ont certains des agriculteurs et l’agriculture.“ Les deux années à venir à la tête des JA 83 ne seront vraisemblablement pas de trop pour y parvenir !

Julien Dukmedjian


OPA - Serv. publicsSyndicalismeJA 83 Baptiste Gutierrez présidence