Bienvenue sur les Marchés de producteurs de pays !

Publié le 19 juin 2019

Les maires de Lorgues et Taradeau ont inauguré la nouvelle saison du Marché de producteurs de pays de Lorgues aux côtés de Jean-Guy Rebuffel, élu à la Chambre d’agriculture.

Avec les beaux jours, c’est une nouvelle saison qui s’ouvre pour les Marchés de producteurs de Pays. L’occasion d’aller à la rencontre des agriculteurs du département, et de découvrir leurs savoureuses productions.

Saisonniers, réguliers ou ponctuels, les Marchés de producteurs de pays (MPP) rassemblent uniquement des agriculteurs et artisans locaux. Portés par les Chambre d’agriculture, et adossés au réseau de vente directe et d’accueil ‘Bienvenue à la ferme’, ces marchés répondent à une charte qui garantit aux consommateurs de trouver sur les étals des produits locaux, de saison et de qualité, en provenance directe des exploitations agricoles et des ateliers d’artisans. Les MPP sont un espace privilégié de rencontres entre producteurs et consommateurs. Pour Jean-Guy Rebuffel, élu de la Chambre d’agriculture du Var, “ce lien direct avec le producteur est une des clés du succès des Marchés de producteurs de pays”.

Dans le département, en plus des MPP permanents de Toulon et du Pradet, six autres marchés saisonniers ou festifs viennent rythmer la belle saison cette année encore.

Et comme de coutume, l’inauguration du marché de Lorgues est venue lancer la saison. Incontournable rendez-vous, il rassemble plus de 40 producteurs chaque vendredi matin, de mai à octobre. Fruits et légumes variés, huiles d’olive, truffes, miels, vins, œufs, charcuteries, sirops, pains, biscuits et autres saveurs mettent en valeur la richesse et la diversité des productions varoises. Créé voilà une douzaine d’années, à l’initiative de producteurs locaux par la Chambre d’agriculture, le MPP de Lorgues est géré en partenariat avec la mairie et l’association ‘Lorgues en fête’. “Depuis sa création, c’est un marché dynamique et en perpétuelle évolution, un lieu qui montre l’intérêt du consommateur pour les marchés où il peut acheter des produits locaux directement aux producteurs. On ne peut que se réjouir de ce succès, d’autant que les MPP se renouvellent : il y a des jeunes qui arrivent, des projets à développer et la Chambre continuera d’accompagner les producteurs et les communes qui s’engagent dans cette initiative”, souligne Jean-Guy Rebuffel.

Qualité, diversité et convivialité

Figure incontournable du marché, Joseph Galliano est fidèle au MMP de Lorgues depuis son ouverture. Il est à la fois acteur et témoin de son évolution. “En douze ans, le nombre de participants a plus que doublé ; les produits sont plus diversifiés et les clients sont toujours plus nombreux. On vend bien parce qu’ici, les gens sont sûrs de trouver de bons produits du pays à des prix raisonnables”, résume-t-il. Sur son stand, il propose fruits et légumes de l’exploitation familiale du village voisin de Taradeau, où il travaille avec son frère et leurs fils respectifs. En plus de 70 hectares de vignes, les Galliano cultivent 2,5 ha plantés de pêchers et autant en maraîchage diversifié, dont près d’un hectare de melon. Sur les marchés depuis plus de 50 ans, Joseph a lui aussi fait évoluer sa production pour répondre à la demande. “Cela m’a permis de faire plus de pêches et, au fil du temps, j’ai proposé plus de variétés”, témoigne-t-il.

Sur le MPP de Lorgues, il apprécie le contact avec une clientèle qui revient d’une semaine sur l’autre, d’une année à l’autre, ainsi que “l’esprit de groupe” qui anime les producteurs du marché. “Chaque vendredi, quand on a fini, on se retrouve et on partage un moment autour d’un apéro”, raconte le maraîcher. Et c’est sans doute les trois piliers de la réussite du MMP : qualité, diversité et convivialité.

Gabrielle Lantes


OPA - Serv. publicsChambre d'agricultureChambre d'agriculture Marchés de producteurs de pays marchés saisonniers MPP