Concours des huiles d’olive de la région Sud : Un beau palmarès dévoilé

Publié le 24 avril 2019

Les lauréats du 17e Concours régional des huiles d’olive de la région Sud ont été dévoilés le 5 avril dernier.

Le 5 avril dernier, en présence du président du Conseil régional Sud Paca, Renaud Muselier, ont été remis les prix du 17e Concours régional des huiles d’olive de la région Sud.

Un jury composé de plus de 60 personnalités issues du monde oléicole, gastronomique et littéraire a salué “les plus remarquables des différents terroirs, symboles d’un savoir-faire de qualité”, notait Renaud Muselier, dans son discours d’accueil. Le 5 avril, l’excellence oléicole a donc été récompensée, et les huiles primées pourront arborer, durant un an, les macarons distinctifs. Cette année, 66 moulins et domaines des départements du Var, des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse et du Gard, ont participé à ce concours, dans 11 catégories différentes, et ont proposé 192 huiles d’olive à la dégustation.

La région a produit en moyenne 3 600 tonnes d’olive, dont 600 t dans le Var, 2 000 t dans les Bouches-du-Rhône, 450 t dans le Vaucluse, et 300 t et 250 t respectivement dans les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence.

Promotion des productions agricoles régionales

Première région oléicole de France, la région Sud compte plus de 3,2 millions d’oliviers, soit près de deux tiers du verger oléicole français, cultivés par des oléiculteurs-agriculteurs, sur environ 30 000 hectares. Plus de 20 000 oléiculteurs, dont 5 640 professionnels représentant plus de 80 % de la production, 140 moulins et une cinquantaine de confiseurs cultivent et transforment avec passion, l’olive, “perle du Midi de la France”, notait le président Renaud Muselier. “Au-delà de la quantité, c’est la qualité que nous mettons aujourd’hui à l’honneur, la région Sud bénéficiant de cinq appellations sur sept en France pour l’huile, et trois pour les olives”, rappelait-il. “Dans le cadre de la politique agricole mise en place, plus de trois millions d’euros sont dédiés à la structuration des filières, ainsi qu’à la promotion des productions agricoles régionales, afin que les produits soient encore mieux valorisés. Nous sommes conscients que les attentes de la société, en matière d’alimentation, ont changé. Nous souhaitons consommer sainement, localement, et durablement. Cette politique agricole durable, qui concilie le développement de nos filières et la préservation de notre territoire, s’inscrit dans le Plan climat. Il est primordial d’assurer l’avenir de la production oléicole. Au-delà de la filière économique que cela représente, c’est l’identité de notre région et nos traditions que nous devons transmettre”, a conclu Renaud Muselier.

Contact : www.afidol.org - www.huilesetolives.fr


Autres productionsOléicultureOléiculture huile d'olive concours