Groupama Méditerranée : Réaffirmer les valeurs mutualistes pour faire la différence

Publié le 03 avril 2019

De droite à gauche : André Daziano, président de la fédération varoise, accueillait à Vidauban Jean-Pierre Constant et Michel Penet, respectivement président et directeur général de Groupama Méditerranée.

Le 26 mars, au château Saint Julien d’Aille de Vidauban, l’assemblée générale de la fédération varoise de Groupama Méditerranée a été l’occasion de faire le point sur la dynamique territoriale, en même temps que sur l’activité et les orientations de l’entreprise mutualiste.

La rencontre a débuté par l’intervention d’André Daziano, président de la fédération Groupama du Var, sur les actions menées tout au long de l’année 2018 dans le département. “La Fédération départementale du Var contribue fortement au rayonnement de l’entreprise par la présence de ses élus lors de différentes réunions, mais également par ses actions de terrain, ses nombreux soutiens, et les partenariats, qui sont mis en place avec les acteurs économiques et institutionnels du département”, soulignait-il.

C’est dans cet esprit que les élus représentent Groupama dans plusieurs instances et organismes, notamment agricoles, parmi lesquels, la Safer, le Comité d’orientation Transmission Installation, ou encore les cellules de crise de la Chambre d’agriculture du Var.

Partenariats et actions de solidarité : au plus près du terrain

La Fédération départementale apporte, entre autres, son soutien et son appui technique aux Jeunes agriculteurs du Var. Elle est aussi partenaire de la Fédération des caves coopératives du département sur l’assurance-crédit, ainsi que sur l’initiative menée conjointement par cette dernière et la Fédération des chasseurs du Var, pour inciter les chasseurs à passer leur permis de chasse pour lutter contre les dégâts causés par les sangliers. Une action qui a été récompensée par le prix de l’innovation cynégétique aux Honneurs de la Chasse Laurent Perrier / Groupama. La Fédération varoise de Groupama soutient aussi différents évènements organisés par ses partenaires, dont le Concours des Vins de Provence avec le CIVP, les journées portes ouvertes du Scradh, la fête du Millésime des Vins de Bandol, les journées roses des Jeunes agriculteurs, le forum installation et transmission organisé par la Chambre avec les JA ou, l’an dernier, les 25 ans des Coteaux Varois en Provence.

Les partenariats s’ouvrent aussi vers les organisations professionnelles non agricoles, comme la Chambre des métiers et de l’artisanat, qui sollicite Groupama pour présenter l’environnement assurance aux porteurs de projet qu’elle accompagne, ou l’association ‘Initiative Var’ qui accompagne les créateurs ou repreneur d’entreprises (lire article ci-dessous), contribuant ainsi “à la stratégie de développement de Groupama Méditerranée sur le marché des professionnels” souligne André Daziano. Dans cet esprit, “le partenariat avec le syndicat départemental de l’hôtellerie de plein air a permis de proposer des con­trats adaptés aux activités de ce secteur. Notre savoir-faire est aujourd’hui reconnu dans le cadre d’un accord régional et d’un accord national”, précise André Daziano.

Groupama Méditerranée : retour à la croissance malgré une année compliquée

Au niveau de la caisse régionale, l’année 2018 marque “un retour à la croissance avec un chiffre d’affaires qui progresse de près de 1,8 %”, indique Michel Penet, directeur général de Groupama Méditerranée. Il met en avant plusieurs facteurs : la remontée des productions commerciales, “notamment avec une dynamique retrouvée sur la protection individuelle santé et la prévoyance, la relève de l’activité crédit à la consommation, la réduction des résiliations qui traduit la confiance accrue de nos sociétaires”, la bonne tenue de la collecte de l’épargne et le “succès des certificats mutualistes, qui viennent consolider la situation financière” ou encore “la maîtrise des charges de fonctionnement qui sont passées en dessous de la barre des 25 % du chiffre d’affaires”, grâce aux économies réalisées (près de 10 M€ en trois ans).

Les résultats sont d’autant plus remarquables que 2018 a aussi été marquée par une forte sinistralité. Les évènements climatiques sur récoltes ont engendré 20 M€ d’indemnisations pour 18 M€ de cotisations perçues. La grêle a été l’aléa le plus lourd.

Gabrielle Lantes


OPA - Serv. publicsMutualismeGroupama assurance sinistralité André Daziano Jean-Pierre Constant Michel Penet