La coopération viticole fait face aux défis

Publié le 22 juin 2021

L’assemblée générale de la Fédération des caves coopératives du Var a permis aux coopérateurs de se retrouver le 8 juin, à Flassans. © G. Lantes

Le 8 juin, à Flassans, l’assemblée générale de la Fédération départementale des caves coopératives a été l’occasion de revenir sur une année compliquée, mais aussi de faire le point sur la régionalisation et la démarche de certification environnementale.

Organisée dans la salle des fêtes mise à disposition par la mairie de Flassans, l’assemblée générale des caves coopératives du Var avait un parfum de convivialité retrouvée chère aux vignerons coopérateurs. Et, malgré la limitation de jauge et autres mesures sanitaires imposées par la période, le rendez-vous a permis aux participants de se rassembler autour des dossiers du moment, et de dresser le bilan de l’année écoulée.

Bien sûr, 2020 n’a pas été sans difficulté pour la coopération viticole varoise. Marquée par le gel et la crise sanitaire, la campagne s’est avérée compliquée. Mais la Fédération départementale des caves coopératives est restée mobilisée pour accompagner ses adhérents. “Cette crise a bouleversé nos habitudes et, collectivement, nous nous sommes adaptés”, note le président Laurent Rougon. “Chômage partiel, télétravail, congés pour garde d’enfant, couvre-feu… ont été autant de nouveautés à mettre en place, sans textes ministériels clairs ou alors publiés plusieurs semaines après leur application. Notre réseau Vignerons coopérateurs de France et l’implication de l’équipe de notre fédération nous ont permis d’apporter des conseils précis et pragmatiques”, souligne-t-il. Les mesures défendues au niveau national par Vignerons Coopérateurs de France ont par ailleurs permis à 18 caves coopératives du département de bénéficier du fonds de solidarité, pour un montant total de 2,116 millions d’euros. Par ailleurs, 116 000 hectolitres ont été engagés comme stockés sur 26 caves. “À ce titre, près de 980 000 euros d’acomptes seront versés dès la fin du contrat, dans le courant du mois de juin. Cela assouplira les trésoreries des caves”, précise Laurent Rougon. Afin d’organiser les vendanges au mieux, la Fédération du Var a d’autre part travaillé, avec la MSA et La Coopération Agricole Sud, à l’édition d’un guide de préconisations intégrant les gestes barrières. “Aucun cluster ni contamination en chaîne n’ont été à déplorer. De jolis vins ont pu être élaborés. On peut dire, sans rougir, que la coopération a été au rendez-vous de ces vendanges 2020, dans un contexte incertain”, félicite Laurent Rougon.

Poursuivre la montée en gamme

Si elle s’est bien déroulée, la récolte, impactée par l’épisode de gel des 27 et 28 mars 2020, a été historiquement basse avec un peu plus de 644 000 hl au total pour les 42 caves coopératives du département. “La récolte 2020 est la plus petite pour la coopération varoise depuis 1990, année où nous avons commencé à enregistrer les données de récolte. Entre 2016 et 2020, nous avons perdu 138 000 hectolitres de production”, précise le président de la Fédération des vignerons coopérateurs.

Pour autant, Laurent Rougon souligne la capacité de résilience des caves, à force d’investissements dans la montée en gamme des vins de Provence. “Cette remise en question nous a demandé des efforts financiers qu’il faut poursuivre, malgré la fragilité de cette année. La segmentation de nos produits, la diversification de nos clients et l’excellence de nos vins sont les seules réponses à apporter lorsque la demande rétrécit, du fait de la crise sanitaire et de la concurrence qui en découle”, plaide-t-il, en invitant les caves à toujours professionnaliser la commercialisation, développer les outils de production et sentendre entre caves compatibles. La fédération est à votre écoute pour animer vos réflexions communes. Rapprochement, fusion, entente... peu importe la terminologie. Rencontrez-vous, discutez, organisez-vous. La coopération tient sa force de la mutualisation de ses forces et de ses compétences”, insiste Laurent Rougon, en précisant que des discussions sont en cours sur plusieurs secteurs.

La régionalisation avance

C’est dans le même esprit que la fédération travaille depuis 2016 à la déclinaison régionale du rapprochement entre La Coopération Agricole et les Vignerons Coopérateurs du Var et des Bouches-du-Rhône. “Dans le Sud, c’est plus compliqué que dans d’autre région. La Coopération Agricole et les Fédérations des vignerons coopérateurs coexistent depuis plus de 30 ans, ce qui a créé des antécédents, des concurrences. Mais 2020 a été l’année du changement et de l’accélération. (…) Nous avançons, la concertation demande du temps, mais elle est indispensable si l’on veut un outil commun solide”, explique Laurent Rougon. Ainsi, à la suite de l’accession de Stéphane Honorat à la présidence de la Coopération Agricole Sud, cinq administrateurs de la Fédération des caves coopératives du Var – Laurent Rougon, Franck Cagiatti, Jean-Alain Marcel, Éric Lambert et Fabien Mistre – ont été élus au conseil d’administration de la structure régionale.

Au niveau national, nous avons abordé cette fusion sûrs de nos forces, avec la volonté d’occuper toute notre place et rien que notre place. On a à apprendre des autres filières comme elles ont à apprendre de nous”, soutient à ce chapitre Boris Calmette, président des Vignerons Coopérateurs de France.”Il est évident que la filière viticole a toute sa place au sein de la coopération agricole. D’ailleurs, elle souhaite collaborer avec les autres filières, mais sans perdre sa structuration et son fonctionnement. Je pense sincèrement que Vignerons Coopérateurs Sud (LCA) nous permettra d’être plus efficaces, en alliant la spécialisation et la proximité. (…) La fusion doit nous permettre d’envisager des services supplémentaires, plus transversaux, sans perdre nos missions actuelles de défense syndicale” poursuit Laurent Rougon. Selon les prévisions du comité de pilotage qui chapote le rapprochement, la fusion pourrait finalement se concrétiser au printemps 2022 avec, en anticipation, un appel de cotisation commun fait par LCA Sud dès janvier 2022.

Certification environnementale : les objectifs en passe d’être atteints

Enfin, la Fédération des caves coopératives du Var, continue d’accompagner la dynamique de certification environnementale du vignoble de la coopération, avec l’objectif de compter 50 % des surfaces en Agriculture biologique ou en Haute valeur environnementale pour la récolte 2021. Déjà à la vendange 2020, 44 % des surfaces, réparties dans 20 caves, étaient certifiées. Et des démarches sont encore en cours dans sept caves. L’objectif devrait donc être atteint sans difficulté. Satisfait, Laurent Rougon souligne sur ce dossier l’engagement de l’ODG Côtes de Provence dans la démarche de certification collective HVE, le partenariat avec l’ICV et, surtout, l’énergie déployée par les caves comme autant d’éléments de réussite. “Cet engagement vers une viticulture responsable est bien plus qu’un objectif chiffré de la fédération. Les agriculteurs ont une fonction nourricière renforcée par le consommer local, mais aussi une mission de préservation des terres pour les générations futures”, défend le président des Vignerons Coopérateurs du Var, avant de conclure : “Nous sommes là, nous surmontons les difficultés et nous faisons face aux défis qui sont les nôtres. J’ai confiance en notre capacité à trouver des solutions ensemble, ne lâchons rien. On le sait, seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin”.

Gabrielle Lantes


ViticultureVignerons coopérateurs du Var Laurent Rougon assemblée générale 2021 régionalisation certification environnementale