Laurent Grimaud s’en est allé

Publié le 11 mai 2021

Laurent Grimaud laisse le souvenir d’un homme engagé au service des autres. © DR

La mort tragique du viticulteur Laurent Grimaud, secrétaire général de la FDSEA 83, est un choc pour le monde agricole du département qui rend hommage à “un passionné”.

L’annonce du décès de Laurent Grimaud, ce dimanche 2 mai, a plongé l’agriculture varoise dans une immense tristesse, et les hommages au viticulteur affluent depuis de toutes parts pour saluer la mémoire d’un homme de conviction et d’engagement, parti bien trop tôt. Il n’avait pas encore 39 ans.

Originaire de Puget-Ville où il est né en 1982, il y débute son parcours professionnel en tant qu’éleveur de brebis laitières, avant de se tourner vers la viticulture, avec son épouse. Engagé de longue date pour défendre l’agriculture varoise en général, et la viticulture en particulier, il passe par le syndicat des Jeunes agriculteurs avant de rejoindre la FDSEA du Var, dont il devient le secrétaire général l’an dernier. Également élu vice-président de la FRSEA Paca récemment, il s’investit aussi au sein du Syndicat des vignerons du Var, notamment comme administrateur ces deux dernières années.

“Il n’y avait pas plus passionné et impliqué que lui. Il était disponible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, toujours à l’écoute. Il savait créer du lien avec les gens, et il entraînait tout le monde avec sa motivation et son énergie. Il laisse un grand vide, c’est terrible”, confie Sylvain Audemard, président de la FDSEA du Var et vice-président de la Chambre d’agriculture. Fort de ses convictions, Laurent Grimaud a activement participé à la redynamisation du syndicat ces dernières années, et savait mobiliser pour défendre et promouvoir une agriculture moderne et engagée, à son image. “Il était passionné par tout ce qu’il faisait, avec comme ligne de conduite de défendre les producteurs. Et il le faisait admirablement. C’est une grande perte pour la profession dans la réflexion sur les enjeux de la viticulture, en même temps qu’une immense tristesse“, souligne Éric Paul, président du Syndicat des vignerons du Var.

“Un homme en or”

Très actif syndicalement, l’agriculteur se mobilisait également sur le terrain politique et avait notamment participé aux élections régionales de 2015 sur la liste Les Républicains. La sénatrice, Françoise Dumont, rend hommage sur les réseaux à un homme “droit, franc et sincère, ne comptant pas son temps pour défendre et porter son engagement syndical et politique au sein de notre famille LR”.

“Laurent, c’était surtout quelqu’un de profondément humain et d’extrêmement gentil. Il a toujours été engagé pour les autres. Pendant le premier confinement l’an dernier, il a pris sa voiture pour la tournée des exploitations et pour livrer des masques et du gel aux agriculteurs qui en manquaient. C’était ça Laurent”, témoigne, par ailleurs, Fabienne Joly. Au-delà de ses combats syndicaux et politiques, Laurent Grimaud était avant tout pour beaucoup “un ami auquel il est très difficile de dire au revoir”, ajoute la présidente de la Chambre d’agriculture du Var.

“ Nous perdons un homme en or, un homme toujours au service des autres, au service de la viticulture varoise. Il était amoureux de ses vignes, et fier de sa famille. (...) C’était aussi un bon vivant, qui avait toujours un mot pour “déconner”, un ami qui savait rassembler et sur lequel on pouvait toujours compter. Il laissera le souvenir d’un homme bon et d’un grand homme de la viticulture varoise. Il nous manque déjà terriblement, et nous serons présents pour sa femme et ses enfants qu’il aimait tellement”, commente son ami viticulteur, Adrien Pertusa.

À son épouse, Camille, élue de la Chambre d’agriculture, à ses quatre fils, Antonin, Maurin, Nans et Baptiste, ainsi qu’à l’ensemble de sa famille et de ses proches, la rédaction d’En Pays varois adresse ses plus sincères condoléances.  

Gabrielle Lantes


OPA - Serv. publicsSyndicalismeLaurent Grimaud FDSEA 83 Chambre d'agriculture du Var