Le CIVP engage 1,2 million d’euros sur la relance

Publié le 19 juin 2020

Alors que les Vins de Provence enregistrent une baisse d’activité de l’ordre de 30 % sur la durée du confinement, l’interprofession des AOC Côtes de Provence, Coteaux Varois en Provence et Coteaux d’Aix-en-Provence réoriente une partie de son budget, pour soutenir la relance.

“On a perdu de la consommation pendant cette crise, notamment avec l’arrêt de l’hôtellerie-restauration qui représente 35 % de notre business. Et puis, l’ambiance n’était pas propice. On constate tout de même que le rosé s’est mieux porté que les autres couleurs, et que la grande distribution restant ouverte, les consommateurs se sont tout de même approvisionnés. Mais on a aussi observé une progression des Bib, et un report sur les vins de pays. Il va donc falloir rattraper autant que possible ce retard“, explique Jean-Jacques Bréban, président du CIVP.

Dans ce sens, alors que différents salons ont été annulés, l’interprofession des trois appellations de Provence a repositionné une partie de son budget sur un plan de relance, qui prévoit différentes actions au niveau local, national et international. Mis en œuvre à compter du mois de juillet, celui-ci s’appuiera sur une nouvelle application mobile, développée en lien avec la Chambre d’agriculture et la Route des Vins de Provence.

Renforcement du digital en local comme à l’international

L’outil ‘Destination Vins de Provence’ va en effet proposer différents services, dont le traditionnel jeu estival ‘Côté Caves en Provence’, ainsi que des jeux de pistes invitant les consommateurs à aller chez les vignerons, mais aussi dans les restaurants, bars et cavistes partenaires, avec des bons d’achat et des séjours à gagner.

Des actions sont aussi programmées à l’international avec, là encore, une montée en puissance du digital. Le CIVP entend adapter son plan d’actions sur ses principaux marchés à l’export – notamment, les USA, le Canada, le Royaume-Uni ou encore l’Allemagne –, en nouant des partenariats avec des sites web et des médias qui mettent en avant les restaurateurs et cavistes distribuant des Vins de Provence. Par ailleurs, le comité a tenu à maintenir le plan de référencement ‘Asie-Pacifique’ via une place de marché dédiée, qui doit être lancée courant juin. Des missions d’entreprises en distanciel sont aussi prévues à l’automne, en direction de la Chine et de la Corée du Sud.

Enfin, le CIVP s’inscrit dans la campagne collective ‘On a tous besoin du Sud’, lancée par le Comité régional du tourisme. Des visuels spécifiques au Vins de Provence seront diffusés tout l’été par affichage, publication en presse écrite et canaux digitaux, sous le leitmotiv : “On a tous besoin de Provence“.

Même si ça reste compliqué, on met des moyens sur le renforcement du digital. Nous avons un bon produit, il faut continuer à ne pas transiger sur la qualité, et rester sur des prix raisonnables pour garder nos marchés. Il ne faut pas céder à la panique, mais compter sur la solidarité qui s’exprime dans notre belle région“, conclut Jean-Jacques Bréban.

Gabrielle Lantes


ViticultureCIVP vins de Provence relance AOC Côtes de Provence Coteaux varois en Provence Coteaux d'Aix-en-Provence