Les éleveurs laitiers fromagers déplorent le discours anxiogène des autorités

Publié le 19 juin 2019

Les producteurs fromagers fermiers défendent les qualités du lait cru, de leurs produits et de leur savoir-faire.

Pour les producteurs fermiers, la Direction générale de l’agriculture et de l’alimentation (DGAL) diffuse un message de prévention en forme d’injonction qui décrédibilise la filière fromagère au lait cru.

Ils se sentent injustement attaqués et sont prêts à se défendre. En cause : une instruction technique de la DGAL “visant à éviter la consommation de fromages au lait cru par les enfants de moins de cinq ans” datée du 2 mai. Le document, qui rappelle notamment les responsabilités des exploitants de restaurants collectifs en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire, indique que “les enfants de moins de cinq ans ne doivent en aucun cas” consommer lait cru et fromages au lait cru. Cette préconisation est aussi valable “pour les autres populations à risque : femmes enceintes ou personnes immunodéprimées”. Le message, explique la note de la DGAL, fait suite à des épi-démies d’infections en lien avec la consommation de lait cru, notamment en avril dernier et en mai 2018.

La filière fermière mobilisée

Pour la Confédération paysanne du Var, AgribioVar, le Syndicat des éleveurs laitiers fromagers du Var (Self 83) à l’échelle locale, mais aussi pour l’Association fromages et terroirs, l’Association nationale des producteurs laitiers fermiers (ANPLF) ou la Fédération nationale des éleveurs de chèvres (FNEC), la réponse de la DGAL aux alertes sanitaires signalées est disproportionnée, trop généraliste et anxiogène. S’il n’est pas question, pour les éleveurs, de remettre en cause le message de prévention, cette communication suscite “une vive inquiétude”, quant aux “conséquences néfastes irréversibles pour la filière fromagère au lait cru dans son ensemble, en matière d’image et au niveau économique. Sous prétexte de principe de précaution, collectivités et grand public peuvent interpréter ces mots comme une interdiction de consommer des fromages au lait cru pour les moins de cinq ans”, déplore le Self dans un courrier adressé à la DDPP 83 (Direction départementale de protection des populations du Var). “Le message arrive dans les mairies, les crèches, les écoles, en créant un climat anxiogène, sans plus d’explications”, déplore Nina Lejeune pour la Confédération paysanne du Var. D’autant, souligne Éric de Saleneuve, éleveur et président de l’Adevar (Association départementale de l’élevage varois), que “les problèmes pointés concernent une fromagerie de type industriel qui fabrique des fromages pour des marques de distributeurs”.

Terroir et savoir-faire

Dans le Var, où la quasi-totalité des 75 exploitations en production laitière fromagère fabriquent des fromages au lait cru, les éleveurs soulignent “la maîtrise sanitaire des producteurs fermiers”. Ils rappellent que la profession est à l’initiative du Guide de bonnes pratiques d’hygiène (GBPH) pour la fabrication de produits laitiers et fromages fermiers. “Il y a à peu près 25 ans de cela, à l’époque de la “vache folle”, l’administration voulait nous imposer des normes industrielles qui n’étaient pas adaptées aux élevages fermiers. Les éleveurs ont donc rédigé ce guide, qui a, depuis, été repris à l’échelle européenne”, explique Éric de Saleneuve. “Le Guide de bonnes pratiques d'hygiène regroupe un ensemble de fiches techniques pour la bonne maîtrise sanitaire du process de fabrication, de la traite à la vente”, précise Séverine Pastorelli, technicienne de la Chambre d’agriculture et du Groupement de défense sanitaire du Var. “Les éleveurs font, par ailleurs, des analyses d’autocontrôles sur le lait et les produits laitiers, deux à cinq fois par an, en fonction de la taille de l’élevage, des volumes de lait transformés, et des résultats observés. Le GDS assure le suivi de ces résultats, et accompagne les producteurs sur le terrain, pour identifier et corriger les problèmes. Les éleveurs varois vont souvent au-delà de ce que réclame la loi et réalisent plus d’analyses que ce qui est préconisé”, poursuit-elle. “Bien sûr, il y a des précautions à prendre, mais le travail des producteurs fermiers pour faire des produits sains et de qualité est très important”, défend Fanny Prache pour AgribioVar.

Gabrielle Lantes


Dans le Var, où la quasi-totalité des 75 exploitations en production laitière fromagère fabriquent des fromages au lait cru, les éleveurs soulignent “la maîtrise sanitaire des producteurs fermiers”.

Autres productionsElevageElevage éleveurs laitiers fromagers lait cru DGAL