Les Jeunes agriculteurs mettent le rosé à l’honneur

Publié le 31 juillet 2019

Rencontres et échanges. Tels sont les objectifs de La ‘Journée Rose de Provence’, portée par les Jeunes agriculteurs du Var.

Les JA du Var ont décliné leur ‘Journée Rose de Provence’ - qui se sont tenues les 16, 18 et 19 juillet, dans le Golfe de Saint-Tropez - sur le thème de la rencontre avec les consommateurs et amateurs de vin, et des échanges avec les producteurs.

Créée à la suite du combat contre le coupage du rosé, La ‘Journée Rose des Jeunes agriculteurs du Var’ est une initiative festive et conviviale, qui vise avant toute chose à parler du rosé de Provence et de celles et ceux qui le produisent. Pour la 8e édition de la manifestation, une cinquantaine de JA du département étaient mobilisés. De Grimaud à Cavalaire, en passant par Ramatuelle et Plan-de-La-Tour, ils ont proposé des dégustations, animations et distribution de goodies aux riverains et aux vacanciers de passage dans le Golfe de Saint-Tropez.

Sur trois jours, près de 700 bouteilles de rosé représentant les AOC et IGP varoises, offertes par les caves coopératives et indépendantes du département, ont ainsi été partagées avec le grand public. Car si cette (ou ces !) ‘Journée Rose’ est un événement propre aux Jeunes agriculteurs, les JA le veulent fédérateur. “C’est l’occasion de parler de notre rosé, sans distinction, de l’engouement qu’il suscite.?L’occasion également de ne pas oublier qu’on se bat au quotidien pour que cette production perdure”, apprécie Anthony Sénéquier, président du Syndicat des JA 83, en remerciant les nombreux partenaires de l’opération.

Parler du rosé et de ceux qui le produisent

Cette année, quelques nouveautés sont venues enrichir la manifestation, à commencer par un quizz sur l’agriculture donnant droit à des lunettes, stylos, éventails, chapeaux, porte-clefs, tire-bouchon et autres goodies aux couleurs des Vins de Provence. Un atelier sensoriel a aussi séduit petits et grands, invités à reconnaître les différents arômes d’un vin. Enfin, pour de sensibiliser les participants, c’est dans des verres consignés qu’ont été proposées les dégustations. Maquillage pour enfant et concert ont aussi rythmé ces journées roses.

“Toutes ces animations sont pour nous des supports d’échange avec les gens. Cela nous permet d’expliquer pourquoi, et comment, on fait du rosé en Provence. C’est une opération qui nous tient à cœur, et on est toujours super content que les communes du Golfe de Saint-Tropez soient demandeuses et nous soutiennent. On est acteurs des territoires et, à ce titre, c’est important de communiquer sur nos productions locales”, souligne le président des JA.

Gabrielle Lantes


OPA - Serv. publicsSyndicalismeJournée rose rosé JA du Var