Nouveau Marché de producteurs de pays à La Seyne

Publié le 08 juin 2021

Pour Pascal Cheval, oléiculteur à Hyères, il est important de participer à la dynamique territoriale. (© G. Lantes)

Entre crise sanitaire et Plans alimentaires territoriaux (PAT), la demande croissante en produits de proximité profite aux Marchés de producteurs de pays du Var. Un nouveau rendez-vous hebdomadaire vient d’être lancé à La Seyne-sur-Mer.

Après Le Castellet, en décembre dernier, c’est à La Seyne-sur-Mer que s’est installé le dernier né des Marchés de producteurs de pays (MPP) du département, ce printemps. Ce sont désormais quatre marchés permanents affiliés au réseau MPP des Chambres d’agriculture qui se tiennent chaque semaine autour des agriculteurs et artisans locaux, sans compter les marchés festifs et saisonniers organisés chaque année à l’arrivée des beaux jours.

À La Seyne, la Chambre d’agriculture a répondu à la sollicitation de la municipalité pour l’accompagner, en lien avec le Plan alimentaire territorial de la métropole Toulon Provence Méditerranée, dans la mise en place d’un marché 100 % producteurs, qui garantisse aux consommateurs la provenance des produits, valorise le savoir-faire des agriculteurs et artisans du département, redynamise l’agriculture sur le territoire, et favorise l’économie locale. Afin de répondre au mieux aux attentes des habitants, la Chambre d’agriculture a réalisé un sondage qui a donné lieu à plus d’un millier de retours, avant de lancer un appel auprès des producteurs. Ces derniers s’engagent, au travers de la charte de bonnes pratiques qui régit les MPP, à commercialiser des produits qui viennent exclusivement et directement de leur exploitation, pour une traçabilité et une qualité fermière garantie.

Valoriser les productions locales

Ils sont, pour l’heure, un peu moins de dix à s’installer dans le prolongement du marché traditionnel du cours Louis Blanc, sur la place Laïk où ils sont identifiés par le logo et les couleurs des Marchés de producteurs de pays. Chaque semaine, la clientèle peut retrouver coquillages, huiles d’olive, fruits et légumes, safran, confitures, spiruline et macarons ‘made in Var’. Une productrice de porc des Hautes-Alpes devrait prochainement venir étoffer l’offre. Pour Marie Fournier, maraîchère à Flassans, qui fait aussi en saison le MPP de Lorgues, le nouveau marché de La Seyne-sur-Mer est l’occasion de rencontrer une nouvelle clientèle, très vite séduite par la diversité des fruits et légumes frais, mais aussi par le safran, les herbes aromatiques, confitures et autres ‘Saveurs de l’Aubréguières’, l’exploitation familiale où elle travaille avec ses fils et son mari. Les premiers clients sont venus nombreux pour goûter aux fraises, haricots verts et premières cerises de la saison. “Ça a très bien marché dès le lancement, les gens ont l’air content et on l’est aussi,” apprécie l’agricultrice.

À proximité, Marie-Flore Hourdequin, de la ferme conchylicole et ostréicole ‘Les perles de Tamaris’, présente aux curieux les moules et huîtres fraîchement sorties de l’eau, produites avec son mari non loin de là. “On retrouve des gens que l’on a l’habitude de voir sur d’autres points de vente, et on en rencontre de nouveaux. On leur présente nos produits et notre travail. Il leur faut le temps de prendre leur marque et d’apprendre à nous connaître”, observe la productrice de coquillages.

Un espace de rencontre privilégié avec les consommateurs

Ce contact direct entre producteurs et consommateurs est un pilier des Marchés de producteurs de pays, espaces privilégiés de rencontres et d’échanges en même temps que des lieux de vente. Pour Pascal Cheval, de ‘L’olive du verger’ à Hyères, il est important de pouvoir parler de sa production à la clientèle. À la tête d’une oliveraie de 7,5 hectares, il cultive 14 variétés d’olives différentes. “Je suis en terres profondes le long du Gapeau, et le terroir ne me permettait pas d’être éligible à l’AOP Provence. Alors j’ai joué sur les variétés pour obtenir une typicité. Cela me permet de faire un produit original et régulier, en fonction des assemblages”, expose-t-il. Sur son stand, huiles au fruité vert ou maturées, mais aussi huile parfumée à la feuille de kumbawa et vinaigres maison sont proposés à la dégustation. Déjà adhérent du marché paysan de Hyères, géré par le syndicat agricole local, l’oléiculteur a tenu à jouer le jeu de la dynamique locale, en intégrant le Marché de producteurs de pays de La Seyne-sur-Mer. “Il faut savoir répondre présent. Ça démarre plutôt bien, on verra comment ça tourne pendant la saison touristique”, lance-t-il, enthousiaste.

Les producteurs présents à La Seyne-sur-Mer espèrent rencontrer le même succès que les Marchés de producteurs de pays désormais bien implantés à Toulon et au Pradet, ou que celui du Plan-du-Castellet, lancé en décembre 2020. Ce dernier rassemble une quinzaine d’agriculteurs et artisans, et semble déjà avoir trouvé sa clientèle. La Chambre d’agriculture travaille par ailleurs avec la commune d’Ollioules, où un cinquième MPP permanent devrait très prochainement voir le jour, et enrichir ainsi l’offre de produits de qualité et de proximité clairement identifiés sur le département, répondant ainsi à la fois aux attentes des producteurs et des consommateurs.

Gabrielle Lantes


Marie-Flore Hourdequin partage avec la clientèle les secrets de la production d’huîtres et de moules de la baie de Tamaris. (© G. Lantes)

Marchés de producteurs de pays circuits courts vente directe La Seyne-sur-Mer