Terre Provincia : Une identité commune pour les coopératives viticoles de Cuers et Puget-Ville

Publié le 12 juin 2019

La nouvelle identité a été dévoilée par les responsables des deux caves, le 28 mai, dans la salle de réception du Cellier Saint-Sidoine.

Deux ans après leur rapprochement sous forme d’union, les caves Saint-Roch et Saint-Sidoine partagent désormais une identité commune.

En 2017, suivant le principe qui veut que l’union fasse la force, et pour répondre aux deman­des du marché, les caves coopératives Saint-Roch de Cuers, et Saint-Sidoine, de Puget-Ville, ont fait le choix de l’union, afin de mutualiser compéten­ces et moyens. Elles partagent, depuis, une stratégie globale commune, au vi­gno­ble et en cave, comme sur le champ commercial, mise en œuvre sous la responsabilité d’une même direction.

Une union placée sous le signe de la coopération

“L’union rassemble deux structures très proches. Chacune des deux caves compte près de 150 coopérateurs et un potentiel de production de 30 000 hectolitres, essentiellement en Côtes de Provence, mais aussi des terroirs similaires. Nous avons aussi en commun une expérience de rapprochement : Puget-Ville, avec Carnoules, et Cuers, avec les deux caves de la commune. Sans compter les problématiques que nous partageons, à commencer par le changement climatique et les aléas à répétition :  grêle, gel ou encore vent, ainsi que la pression foncière qui pèse sur le vignoble”, explique Frédéric Fabre, président de la coopérative de Cuers.  Saint-Roch et Saint-Sidoine font aussi face à une demande croissante de volume, notamment à l’export. C’est pour y répondre que les deux caves ont décidé de se rapprocher, en plaçant leur union sous le signe de la coopération. “L’objectif commun est de renforcer le potentiel de production, tout en proposant une large gamme de vins de qualité, des rosés en majorité bien sûr, mais aussi des rouges et de très bons blancs”, souligne Florian Lacroux, directeur de  Saint-Roch depuis 2013 et de l’union des deux caves depuis 2017.

Une même identité pour parler d’une même voix

Pour sceller cette union, mais aussi pour faciliter les relations avec leurs interlocuteurs et partenaires, les deux coopératives partagent désormais une identité commune, dévoilée le 28 mai dernier, au Cellier Saint-Sidoine, en présence des coopérateurs et des salariés des deux coopératives, ainsi que des acteurs de la filière. “Ce nom commun va nous permettre d’être clairement identifié et de parler d’une même voix”, apprécie André Camous, président de la coopérative de Puget-Ville. Afin de choisir ce nouveau nom, les responsables des deux caves ont mis en place une consultation participative auprès des coopérateurs. 250 propositions ont été collectées. Après vérification auprès de l’INPI, un comité de pilotage, constitué de représentants des deux structures, en a retenu quatre, soumises au vote des coopérateurs. Une centaine de personne a participé au suffrage et la majorité est allée à la dénomination ‘Terra Provincia’, devant ‘Vinéor’, ou encore  ‘Uniterra’.

“Il s’agit d’une identité commune, pas d’une marque commerciale. C’est la version latine de terre de Provence. Elle illustre nos racines et notre terroir qui est une vraie valeur ajoutée. Il y a eu un vrai travail de recherche et de réflexion, les gens se sont investis et nous les en remercions”, précise Florian Lacroux.

Cultiver l’âme de la coopération

“Cet engagement au sein d’une union est quelque chose de fort. Nous avons la chance, dans notre département, d’être acteur d’une belle aventure. Nous profitons d’une période dont nos parents et nos grands-parents ont rêvé. Pour autant, pour construire l’avenir, il faut garder la tête froide, rester soudés et forts. Soyons organisés. Ce modèle d’union pourrait en inspirer d’autres”, souligne, pour sa part, Laurent Rougon, président de la fédération des Vignerons coopérateurs du Var. Avant de conclure : “Nous devons être fiers de notre outil, fiers d’être coopérateurs. La coopération est un modèle où l’humain est important. C’est un modèle qui a une âme. Il faut cultiver cela, comme nous cultivons nos terres, nos vignes”.

G. Lantes


Les coopérateurs étaient venus nombreux assister à la présentation de Terra Provincia.

OPA - Serv. publicsCoopérationCoopérative vinicole Cuers Puget-Ville Saint-Roch Saint-Sidoine nouvelle identité union